Les EHPADs paient un lourd tribut dans des crises sanitaires comme celle du COVID-19.

Les premières mesures d’urgence pour lutter contre une menace comme le coronavirus, adoptées unanimement, se résument au confinement et à la distanciation. 

Pendant cette crise, différentes expérimentations ont démontré que les assistants robotiques peuvent prendre en charge une partie des tâches répétitives en réduisant l’exposition aux risques des personnels soignants : 

Chacun d’entre eux présente un intérêt, mais les établissements ne peuvent pas acheter plusieurs robots différents uniquement pour des situations de crises imprévisibles et peu fréquentes. 

Depuis sa création en 2016, KOMPAÏ robotics s’appuie sur le constat de l’OCDE que 10 Millions de soignants vont manquer en Europe en 2050.

Le robot Kompaï, de par sa conception modulaire, est capable d’emporter tout type de charge, que ce soit des lampes UV, des pulvérisateurs, des capteurs, des plateaux repas … il répond en priorité aux besoins des établissements dans les tâches répétitives de leur vie quotidienne, en aidant les personnels soignants et pas en les remplaçant !

Il a été conçu d’abord pour des actions quotidiennes de routine, comme les tournées d’animation, de surveillance ou la distraction des résidents en EHPAD. Grâce à ces actions quotidiennes, il présente un Retour sur Investissement de l’ordre de quelques mois. 

Mais grâce à ses capacités multi-fonctionnelles, il peut être reconfiguré rapidement en cas de situation de crise, en lui ajoutant des éléments complémentaires. 

Aucun texte alternatif pour cette image

Il pourra ainsi, en fonction des besoins :

  • Faire des tournées dans les zones communes ou les chambres, pour désinfecter à l’aide de lampes UV et/ou de pulvérisateurs
  • Relever la température des personnes croisées lors des tournées dans l’établissement, et en informer le personnel
  • Faire la sentinelle aux points de passages comme la porte d’entrée principale ou les zones communes (température, masques …)
  • Permettre aux personnes confinées de se distraire et de garder du lien social, notamment avec leurs proches, en leur mettant à disposition le robot dans la chambre 
  • Grâce à ses capacités de télé-présence, faire de la télé-consultation, ou plus simplement permettre au personnel d’échanger avec les résidents isolés depuis une pièce sécurisée, pour éviter par exemple de s’équiper et de décontaminer en sortant 
  • Transporter les plateaux repas entre la cuisine et les chambres, ou apporter des objets aux personnes confinées
  • Acheminer les déchets et le linge propre avec des chariots standards

Même s’il apparaît évident que l’usage de robots va se développer, il n’est pas concevable pour les établissements de s’équiper de plusieurs types de robots différents, et d’en garder certains en attente des périodes de crise. A l’inverse, se doter de robots multifonctions utiles au quotidien, économiquement justifiables, et pouvant être reconfigurés rapidement pour faire face à des imprévus comme le COVID-19 est la stratégie à adopter.

Share This